Le Fireball

Fireball au largueExtrait du site de la classe en France : http://www.fireball-france.org

Le Fireball est un dériveur en double (à deux équipiers). Il a été dessiné en 1962 par l'architecte d'aviation Peter Milne. Il a été conçu dès le début pour permettre la construction amateur en contreplaqué. Environ 14600 bateaux ont été construits à ce jour, par des chantiers professionnels et par des amateurs.
Bateau révolutionnaire lors de sa sortie, le Fireball reste un bateau moderne 30 années après son lancement, et représente une alternative incontournable face à ce que l'on appelle "les nouveaux dériveurs".

La coque

La coque du Fireball est unique, et se caractérise notamment par une étrave à marotte, et une coque à bouchains vifs. Longue et étroite (4,93 x 1,43 m), la coque est légère (80 kg), ce qui rend le bateau très vivant sur l'eau et facile à manier à terre.
Bas sur l'eau, avec des lignes tendues et racées, le Fireball est un bateau très esthétique, surtout avec un pontage en bois verni.
Conçu au départ pour la construction en contreplaqué, la majorité des nouveaux bateaux sont maintenant construits en sandwich verre/epoxy. Les règles de jauge, qui veillent à préserver la stabilité de la série, ont permis que les deux types de construction régatent à armes égales.

Le gréement

Si la coque du Fireball est originale, sont gréement n'est pas en reste. La grand-voile est importante, avec 10 mètres carrés, et le foc de 3 mètres carrés se caractérise par un fort allongement. Un spinnaker de 13 mètres carrés vient compléter l'ensemble aux allures portantes.

L'équipage

Le Fireball permet aux équipages de tous gabarits (de 120 à 160 kg) de régater avec succès. Cette caractéristique le rend particulièrement adapté aux équipages mixtes.

La série

Le Fireball est une série Internationale, représentée dans plus de 20 pays et sur 5 continents. L'association internationale a su faire évoluer la jauge pour adapter le bateau à l'évolution des techniques et technologies, tout en préservant la compétitivité de la flotte existante et en limitant les coûts.
En France, la série propose un calendrier de régates de tous niveaux, depuis la régate de club jusqu'aux épreuves internationales. Le Fireball fait partie de la catégorie D5, ce qui lui permet de régater en temps réel avec les autres bateaux de cette catégorie (470, Jet, Ponant, etc...).

Liens intéressants sur le Fireball

Site International de la série : http://www.fireball-international.com
Site français de la série : http://www.fireball-france.org

Lien vers notre page de FIREBALL à vendre d'occasion : /fr/info/annonces/fireball-a-vendre-occasion/index.htm



 
 

création: S.I.P.